Les personnes accueillies

27 résidents bénéficient de la prise en charge éducative et médicale au sein du Foyer d'Accueil Médicalisé (F.A.M.), tous porteurs d'autisme ou de troubles apparentés.

Les résidents sont répartis en trois pavillons, hébergeant chacun 9 personnes; chaque résident dispose d'une chambre avec salle d'eau et partage une salle commune dans laquelle il prend ses repas et accède à un espace salon-télé.

 

La prise en charge éducative, décrite par l'équipe éducative

Les activités proposées (liste non exhaustive)
Les activités proposées (liste non exhaustive)

Le FAM Bizideki met en place des modalités de fonctionnement qui garantissent à chaque usager, dès son arrivée au sein de l’établissement, le respect de ses droits et libertés individuels. Dès lors, les professionnels assurent :

-  le respect de sa vie privée, de sa dignité, de son intimité et de sa sécurité,
-  un accompagnement individualisé en adéquation avec ses besoins,
-  le respect de la confidentialité des informations le concernant,
-  une information sur ses droits mais également sur ses devoirs,
-  l’accès à toute information ou document relatif à sa prise en charge selon la réglementation en vigueur,
-  la participation à  la conception et la mise en œuvre du projet le concernant.

 

Le Projet Individuel constitue l’axe fondamental de l’accompagnement de l’usager.

Avant toute démarche d’élaboration, nous consultons le résident (ainsi que sa famille et/ou son représentant légal) pour recueillir son avis, ses souhaits d’évolution, ses attentes et ses besoins de façon adaptée. Le projet est élaboré avec lui, sa famille et/ou son représentant légal et tous les intervenants impliqués dans son accompagnement. L’équipe pluridisciplinaire est garante de l’élaboration, de la mise en œuvre et de l’évaluation du projet personnalisé.

 

L’accompagnement de la personne atteinte d’autisme, en lien avec les difficultés spécifiques à son handicap, puise une large part de son action dans le développement des compétences dans les domaines d’acquisition suivants : la communication (réceptive, expressive, écrite), la socialisation, l’autonomie (personnelle, domestique, sociale) et  la gestion des temps libres.

Des repères concrets, une prévisibilité dans le temps et des aides visuelles permettent à la personne avec autisme d’organiser ses comportements, de mieux comprendre son environnement matériel et social, et d’interagir avec lui. Les effets de la structuration de l’environnement sur l’apprentissage et l’adaptation des personnes avec autisme constituent un point central du programme TEACCH, celui qui est le plus connu en France.

Chaque acteur de l’établissement joue un rôle essentiel dont dépendent la sécurité, la qualité de l’accompagnement, la qualité des soins et le bien-être des résidents. Tous ces professionnels sont complémentaires et concourent à accompagner le résident dans son parcours de vie, veillant à son bien-être physique et affectif, à son état de santé, à sa sécurité matérielle et à un environnement bienveillant.

 

La prise en charge médicale

Le Dr Laurence MALPEL, psychiatre, nous explique son rôle au sein du F.A.M.  "BIZIDEKI" : 

 

Présence une journée par semaine d’un médecin psychiatre ayant une expérience des pratiques institutionnelles. 

 

La psychiatre, médecin référent de l’établissement assure la coordination et le contrôle des soins. Elle intervient : 

1- dans la surveillance et/ou la  mise en place de traitements psychotropes,

2- dans la prise en charge des résidents.

 

La prise en charge des résidents se fait à la fois sous l’éclairage du médical et de l’éducatif. Elle est centrée sur le résident et son bien être.

 

Le travail du psychiatre est d’être à l’interface des professionnels et  des familles  et d’établir avec eux le projet thérapeutique. 

 

La prise en charge paramédicale

Isabelle en séance d'évaluation
Isabelle MIRAMBEAU, Psychologue

2) Par la psychologue

La psychologue travaille en coordination avec les différents services dans une approche clinique relative à l’évolution des personnes accompagnées. Ses interventions lui permettent d’avoir une vision globale de la situation des résidents et d’apporter ainsi des éléments importants lors des bilans de synthèse pour la compréhension des pathologies, et utiles pour adapter les modalités d’accompagnement. En effet, les instruments d’évaluation spécifiques à l’autisme permettent d’identifier les modalités particulières de traitement des informations de l’usager. Par ailleurs, la psychologue propose des entretiens de soutien émotionnel auprès de quelques résidents. Elle anime également des réunions de sensibilisation à l’autisme à l’ensemble du personnel lorsque cela s’avère nécessaire et des temps d’analyses réflexives avec les accompagnants. 

 

Anne-Marie (à droite) et Maialen (à gauche), infirmières
Anne-Marie (à droite) et Maialen (à gauche), infirmières

1) Par les infirmières

 

Anne-Marie et Maialen nous décrivent leur accompagnement paramédical à BIZIDEKI :

 

Il concerne notamment : 

  • la distribution des médicaments,

  • les soins infirmiers habituels,

  • la surveillance du poids, de la tension, du transit, de l'alimentation des résidents (conseils individualisés en matière d'alimentation et d'hygiène)

  • l'évaluation du risque d'une douleur physique dans un contexte de troubles du comportement, et de l'opportunité de consulter le médecin ou le dentiste,

  • la réassurance des résidents soucieux de leur santé (quand c'est nécessaire, la programmation de temps d'écoute et de parole)

  • la réassurance également des encadrants qui leur rendent compte régulièrement de diverses constatations (ex. rougeurs, irritations cutanées, fatigues...)

  • l'information des résidents (avec adaptation de leur discours) et des encadrants, sur les effets secondaires des médicaments prescrits, et le contrôle de la survenue éventuelle de ses effets et de leur importance,

  • la conduite des résidents auprès des différents praticiens (dentiste, médecins généralistes et spécialistes), suivie de l'établissement du compte-rendu de consultation.

     

Les infirmières travaillent en collaboration avec le Dr MALPEL, médecin référent de l'établissement, en particulier pour l'évaluation de l'efficacité des traitements,

 

Elles participent aussi aux réunions hebdomadaires de synthèse avec les équipes, assurent les liens utiles en matière de santé avec les familles et les praticiens (seules ou en relais du Dr MALPEL)

 

Anne-Marie et Maialen réalisent aussi un important travail administratif de : 

  • mise à jour des dossiers des résidents,

  • archivage des bilans et comptes-rendus,

  • actualisation des protocoles médicaux et des fiches médicaments,

  • suivi des vaccinations.

 

Laura LABAT, psychomotricienne
Laura LABAT, psychomotricienne

3) Par la psychomotricienne

La psychomotricienne réalise des évaluations, des prises en charge psychomotrices sur prescription médicale. Elle participe au mieux-être psychocorporel des résidents présentant des troubles neuro-moteurs et psychomoteurs par des techniques de stimulation sensorielle. Elle effectue des bilans d’évolution. Elle participe à l’accompagnement des personnes accueillies, en lien avec les équipes éducatives et paramédicales.

 

Le projet d'établissement

Résumé
Projet d'établissement (résumé).odt
Éditeur Open Office 25.7 KB

La météo à Larceveau

Animations en Basse-Navarre et en Garazi/Baigorri